Après deux mois marqués par une absence totale des pluies dans certaines zones du pays ,les agriculteurs commencent à être soulagés. Le ciel à ouvert ses vannes. À la place de la sécheresse, les inondations constituent le calvaire dans certaines localités. Des speculations comme l’arachide, le niébé ou la pastèque peuvent donner des résultats non négligeables. Le gouvernement du Sénégal pour venir en aide aux agriculteurs a injecter 7 milliards de francs dans le programme d’urgence mis en place. Une bonne chose puisque la production de mil ne sera pas des meilleures cette année.

LAISSER UN COMMENTAIRE